L’autisme

le

Il m’arrive au quotidien d’entendre parler de l’autisme sans pour autant être capable d’expliquer ce qu’implique cette condition d’ordre neurobiologique. Je vous partage donc le fruit de mes lectures sur l’autisme afin que, comme moi, vous soyez mieux informé sur le sujet. Une section pour les professionnels de la santé comprenant des conseils pour interagir avec un patient atteint d’autisme a également été ajoutée à la fin de cet article.

Trouble du spectre autistique

D’abord, faisons la différence entre le trouble du spectre autistique (TSA) et l’autisme. En fait, le trouble du spectre autistique est comme une grande famille qui regroupe l’autisme, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant du développement non spécifié. Au Québec, en 2015-2016, 1 enfant sur 70 (1,4%) était atteint de l’autisme. Cette donnée est deux fois plus élevée que 5 ans auparavant. Alors que plusieurs expliquent cette augmentation par un meilleur dépistage de l’autisme, certains scientifiques examinent la possibilité que l’autisme soit attribuable à une déficience en acide folique ou en vitamine D durant la grossesse. Toutefois, les résultats de ces études ne sont pas encore assez significatifs pour que les causes soient clairement identifiées. Ainsi, il est possible de croire que l’autisme soit engendré par des causes génétiques et/ou environnementales.

Caractéristiques

Les caractéristiques de l’autisme apparaissent généralement en bas âge (avant 3 ans), mais peuvent être plus marquées en âge scolaire. Cette condition se caractérise principalement par la dyade autistique (DSM-V) :

  1. Difficulté dans les interactions sociales / communication
  2. Activités, comportements et intérêts restreints ou répétitifs

Bien que chaque personne soit unique et présente des signes/symptômes différents, plusieurs des caractéristiques ci-dessous peuvent être présentes chez les personnes atteintes d’autisme:

  • Excellente mémoire
  • Difficulté à comprendre le langage non-verbal (intonation, expression faciale)
  • Évite le contact visuel
  • Préfère les activités solitaires
  • Excellente capacités visiospaciales et /ou motrices
  • Aptitude pour la musique et/ou l’informatique
  • Difficulté à interagir avec son entourage
  • Dépendance aux routines
  • Mauvaise perception du danger
  • Problèmes de comportement* (crise, automutilation, agression)

* Les problèmes de comportement sont généralement une façon, pour la personne atteinte d’autisme, d’exprimer ce qu’elle a de la difficulté à communiquer aux autres.

Dépistage 

Quelques signes présents chez l’enfant en bas âge devraient inciter les parents à consulter un professionnel de la santé. Par exemple, l’enfant:

  • Ne sourit pas lorsqu’on lui sourit
  • Ne pointe pas du doigt
  • Évite/fuit le contact visuel
  • Fait le sourd lorsqu’on l’appelle par son nom
  • Ne tend pas les bras pour se faire prendre
  • Ne dit aucun mots (à 16 mois)

Interventions

Il n’est pas possible, pour le moment, de guérir l’autisme. Toutefois, des interventions individualisées peuvent permettre à la personne et son entourage d’apprendre à mieux communiquer et à s’adapter l’un à l’autre.  L’utilisation de chien d’assistance commence également à faire ses preuves quant à son impact positif sur la diminution du stess et de l’anxiété chez la personne atteinte d’autisme. Afin d’aider les parents et les proches, le CHU Ste-Justine a créé une série web fort intéressante qui s’intitule Autisme au quotidien: https://www.chusj.org/TSA


9024165415_e2834c1deb_b
© Christiaan Triebert, Flickr

PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

Intervenir auprès d’un patient atteint d’autisme en centre hospitalier

Pour plusieurs personnes atteintes d’autisme, la routine de vie est un élément important et rassurant. Une hospitalisation en centre hospitalier peut donc s’avérer un événement stressant en raison de la surcharge sensorielle (bruits, toucher, etc.), des imprévus et des interactions inhabituelles avec différentes personnes.

Voici donc quelques conseils pour faciliter le séjour en centre hospitalier d’un patient atteint d’autisme :

  • Toujours expliquer ce que vous allez faire avant de procéder à un soin ou à un examen médical. Avisez la personne que vous allez la toucher.
  • Utiliser des images pour expliquer vos interventions.
  • Impliquer la famille afin de faciliter la communication entre vous et la personne.
  • Utiliser des phrases simples.
  • Éviter d’utiliser des gestes ou des expressions faciales. Celles-ci peuvent être difficiles à interpréter pour la personne.
  • La douleur est perçue différemment par les personnes atteintes d’autisme. Certaines réagiront fortement à la douleur alors que d’autres ne réagiront pas. L’agitation et des comportements répétitifs ou inappropriés comme le rire peuvent être des signes de douleur.
  • Diminuer les stimuli (bruits, toucher, odeurs, lumières, etc.)
  • Tenter d’attribuer toujours les mêmes intervenants à la personne afin d’éviter l’anxiété générée par la nouveauté.

Pour terminer, je vous invite à regarder ce court vidéo, très intéressant, qui vous permet d’expérimenter ce que peut être la surcharge sensorielle d’une personne atteinte d’autisme:

https://www.youtube.com/watch?v=ycCN3qTYVyo


RÉFÉRENCES

Autism Canada. (2017). Qu’est-ce que l’autisme? Récupéré de :  http://autismcanada.org/about-autism/?lang=fr

Autisme Québec. (2017). L’autisme et les TSA. Récupéré de: http://autismequebec.org/fr/l-autisme-et-les-tsa/9

CHU Ste-Justine. (2017). Série web Austime au quotidien. Récupéré de:  https://www.chusj.org/TSA

Fédération québécoise de l’autisme. (2017). L’autisme. Récupéré de :  http://www.autisme.qc.ca/tsa/quest-ce-que-le-tsa.html#TSA

Fondation Mira. (2017). Résultats de la recherche sur l’impact de l’intégration de chiens d’assistance au sein de familles d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Récupéré de : http://mira.ca/fr/r-amp-d/10/autisme_101.html

The National Autistic Society. (2016). Autism guidance for health professionals. Récupéré de :  http://www.autism.org.uk/professionals/health-workers/guidance.aspx

The National Autistic Society. (2014). Autism and sensory sensitivity. Récupéré de :  https://www.youtube.com/watch?v=ycCN3qTYVyo

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s