Maladie du baiser

Tout le monde, ou presque, a déjà côtoyé une personne atteinte de mononucléose. Mieux connue sous le nom de «mono» ou «maladie du baiser», celle-ci est principalement causée par le virus Epstein-Barr (EBV) qui fait partie de la famille des herpès. Toutefois, ce virus n’est pas unique à la mononucléose. Il peut être à l’origine d’autres maladies comme le lymphome de Burkitt (un type de cancer).

CAUSES

Le virus d’Epstein-Barr se transmet d’une personne à l’autre par la salive, mais également au contact de sécrétions (toux, éternuements). Le partage d’un verre ou d’ustensiles avec une personne atteinte de mononucléose est donc un pari risqué! Dans de très rares cas, le virus peut être transmis lors d’une relation sexuelle, d’une transfusion de sang ou d’une transplantation d’organe.

SYMPTÔMES

Une fois bien installé dans l’organisme (1 à 2 mois plus tard), le virus infecte les cellules normalement responsables de combattre les infections (lymphocytes B). Par la suite, les cellules infectées partent de la gorge et se propagent vers le foie, la rate et les ganglions. Résultat, une panoplie de symptômes apparaissent:

  • Fièvre (généralement < 38.8°C)
  • Fatigue extrême
  • Maux de gorge
  • Inflammation des ganglions (cou & aisselles)
  • Douleurs musculaires
  • Mal de tête
  • Éruptions cutanées (des boutons!)

DIAGNOSTIC / EXAMEN PHYSIQUE

La mononucléose survient principalement chez l’adolescent et le jeune adulte. L’âge est donc un facteur important à considérer. Outre les symptômes mentionnés ci-haut, qui peuvent être confirmés à l’examen physique, l’inflammation des amygdales et l’augmentation du volume de la rate viennent soutenir le diagnostic. De même, une prise de sang (appelée monospot test) peut être effectuée. Bien que le résultat du test peut s’avérer négatif au départ, celui-ci devient normalement très positif 2 à 6 semaines après avoir contracté le virus et peut demeurer positif jusqu’à un an après l’infection.

TRAITEMENT

La mononucléose se guérit généralement au bout de 2 à 4 semaines, mais les symptômes dont la fatigue peuvent persister quelques mois. À ce jour, il n’existe pas de traitements antiviraux efficaces pour contrer la maladie du baiser. Le repos en est donc le principal traitement. De plus, il est recommandé de ne pas pratiquer de sports de contact ou d’activités physiques intenses afin d’éviter une rupture de la rate. Cette complication nécessiterait alors une chirurgie d’urgence.

SAVIEZ-VOUS QUE..?

Le virus d’Epstein-Barr demeure dans l’organisme de la personne qui l’a contracté, et ce, pour toujours. Celui-ci demeure latent (endormi) et ne peut se réactiver. À moins d’exception, une personne aura la mononucléose qu’une seule fois au cours de sa vie.


RÉFÉRENCES:

Agence de la santé publique du Canada. (2011). Virus d’Epstein-Barr. Récupéré de : http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/epstein-barr-fra.php

Balfour, H.H., Dunmire, S.K., Hogquist, K. (2015). Infectious mononucleosis. Clinical and translational Immunology, 4(2). e33. doi:  10.1038/cti.2015.1

Burke, A.C. (2016). Infectious Mononucleosis. Emedecine. Récupéré de : http://emedicine.medscape.com/article/222040-overview#a6

Center of Disease Control and Prevention. (2016). Epstein-Barr Virus and Infectious Mononucleosis. Récupéré de : https://www.cdc.gov/epstein-barr/about-ebv.html

MAYO CLINIC. (2015). Mononucleosis. Récupéré de: http://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/mononucleosis/home/ovc-20165827

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s