La maladie du hamburger

Pour plusieurs, l’été est synonyme de BBQ. Et qui dit BBQ, dit certainement un délicieux hamburger. Bon nombre de personnes savent qu’il est important de bien cuire le bœuf haché pour éviter une intoxication alimentaire. Mais seriez-vous capable de reconnaître les symptômes de la maladie du hamburger et d’en prévenir les complications?

La maladie du hamburger, aussi appelée Syndrome hémolytique urémique, est causée par une bactérie de type E.Coli que l’on retrouve dans l’intestin des bœufs et qui peut être libérée dans la viande lors de l’abattage. Dans le but d’éliminer la bactérie, il s’avère important de cuire le bœuf haché jusqu’à ce que sa température interne soit de 71°C (160°F). Cependant, saviez-vous qu’1 hamburger sur 4 verra sa viande brunir avant même d’avoir atteint cette température?!

Et si vous mangez la bactérie E.Coli 0157:H7, que peut-il vous arriver?

En fait, bien que les symptômes varient d’une personne à l’autre, la bactérie s’attaque principalement aux intestins, aux globules rouges, aux reins et parfois au cerveau. Les signes et symptômes apparaissent entre 2 à 10 jours après l’ingestion  et s’apparentent comme suit :

  • Crampes abdominales sévères
  • Diarrhée (avec présence de sang)
  • Vomissements
  • Légère fièvre (< 38.3°C)

En général, les symptômes disparaissent au bout de 5 à 10 jours et ne requièrent pas nécessairement la prise d’antibiotique. Par contre, 5 à 10% des personnes ayant contracté la bactérie développeront la maladie du hamburger (Syndrome hémolytique urémique*) qui, elle, peut s’avérer mortelle.  Les symptômes mentionnés ci-hauts viennent alors s’ajouter à ceux-ci:

  • Fatigue importante
  • Irritabilité
  • Diminution de la fréquence et volume des urines
  • Pâleur de la peau

Bien que la physiopathologie de la maladie du hamburger s’avère assez complexe, il importe de retenir que la toxine libérée par la bactérie E.Coli endommage d’abord la paroi intestinale, puis les globules rouges et les reins. La majorité des personnes atteintes présente une insuffisance rénale aiguë pouvant nécessiter un traitement d’hémodialyse. Également,  des transfusions sanguines peuvent s’avérer indispensables dans certains cas.

Bref, pour éviter une longue hospitalisation et demeurer en santé, il importe de :

  • S’assurer que la viande hachée soit bien cuite avant de la consommer (température interne de 71°C – 160°F)
  • Laver les mains et les surfaces ayant été en contact avec la viande crue
  • Éviter d’utiliser la vaisselle ayant servi à la préparation de la viande crue pour servir la viande cuite.

Demeurez alerte. Les personnes les plus à risque de contracter la maladie du hamburger sont celles dont le système immunitaire est plus faible, notamment les enfants âgés de moins de 5 ans et les personnes âgées.

*Attention, le Syndrome hémolytique urémique n’est pas spécifique à la viande hachée et peut donc être déclenché par d’autres bactéries (ex: lait non pasteurisé).

Photo de couverture : © Hazart Photographie


RÉFÉRENCES:

Center for Disease Control and Prevention. (2016). Shiga Toxin-Producing E.coli & Food Safety. Récupéré de : http://www.cdc.gov/features/ecoliinfection/

Emedecine. (2016). Hemolytic Uremic Syndrome. Récupéré de : http://emedicine.medscape.com/article/201181-overview

Extenso. (2012). E. Coli 0157:H7: la bactérie du hamburger. Récupéré de : http://www.extenso.org/article/e-coli-0157-h7-la-bacterie-du-hamburger/

La Fondation canadienne du Rein. (2002). Syndrome hémolytique urémique. Récupéré de : http://www.kidney.ca/page.aspx?pid=939

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s