Méningite : Bactérienne ou virale?

Dans la tête de bien des personnes, méningite = vaccin. Pas étonnant, pour la majorité, on se rappelle avoir reçu le vaccin contre le méningocoque lors de nos études secondaires. Certes la méningite affecte le cerveau, mais de quelle façon? Pour débuter, notre cerveau est protégé de notre système immunitaire par une barrière : les méninges. Elles sont au nombre de trois membranes : la dure-mère, l’arachnoïde (qui tient son nom de sa ressemblance à une toile d’araignée) et la pie-mère. Cette clôture empêche donc notre système immunitaire d’attaquer l’ordinateur central du corps humain, le cerveau. Mais qu’arrive-t’il lorsqu’un micro-organisme réussit à infiltrer cette barrière? Il se produit alors une inflammation (enflure) des méninges due à l’irritation que provoque le microbe. C’est ce qu’on appelle la méningite. 

Il y a trois principaux types de méningites :

Méningite virale – Causée par un virus (souvent Entérovirus). C’est la forme la plus fréquente et heureusement, la moins dangereuse. Elle se guérit en 1 à 2 semaines et elle est davantage présente l’été et l’automne.

Méningite bactérienne – Causée par une bactérie (Méningocoque dans 75% du temps). C’est une urgence médicale puisque son évolution est très rapide, voire fatale. La méningite bactérienne débute avec des symptômes semblables à la grippe et peut entraîner la mort en moins de 48h. Comme les méninges sont une barrière entre le système immunitaire et le cerveau, il est difficile pour le corps humain d’attaquer la bactérie. D’où l’évolution rapide de la méningite qui peut causer des dommages irréversibles au cerveau et entraîner des complications graves comme la paralysie, la surdité, la cécité (devenir aveugle), le retard  mental et la mort de la personne. La méningite bactérienne est présente surtout en hiver.

Méningite fongique – Causée par un champignon. C’est une forme rare de méningite qui peut apparaître principalement chez les prématurés et les personnes dont le système immunitaire est faible (ex : personne greffée ou sous traitement de chimiothérapie).

La méningite se transmet d’un humain à un autre par contact, comme la grippe. Seulement 44% des adultes atteints de méningite bactérienne présenteront la triade de symptômes typiques soit : fièvre, raideur au cou et maux de tête. Pour être en mesure de reconnaître les symptômes de méningites, je vous propose une vidéo créée par Iheedinstitute : https://www.youtube.com/watch?v=FHLWnlrmKNg

Au final, une ponction lombaire (prélèvement de liquide biologique au niveau de la colonne vertébrale) est souvent nécessaire pour diagnostiquer une méningite bactérienne. Pour les professionnels de la santé, l’examen clinique peut permettre de suspecter une irritation méningée:

Signe de Kernig : https://www.youtube.com/watch?v=Evx48zcKFDA

Signe de Brudzinski : https://www.youtube.com/watch?v=rN-R7-hh5x4 (Merci à Med School Made Easy!)


Références:

Hasbun, R. & Bronze, M.S. (2015). Meningitis. Récupéré de : http://emedicine.medscape.com/article/232915-overview

Meningitis Research Foundation of Canada. (2015). Récupéré de : http://www.meningitis.ca/en/Links

Weiner. W. J., Goetz, C. G., Shin. R.K., & Lewis, S.L. (2010). Neurology for the Non-Neurologist (6e ed.). Philadelphie : Lippincott Williams & Wilkins.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s